JOURNEE DE L’AFRIQUE A NEW YORK – LE 11E GALA ANNUEL CELEBRAIT DES FAITS MARQUANTS ET LE CENTENAIRE

Plus de 500 invités ont célébré la Journée de l'Afrique 2018 au Manhattan Center Main Stage à New York.

La Mission Permanente d’Observation de l’Union Africaine auprès des Nations Unies, le Groupe des Ambassadeurs Africains et le Groupe des Epouses des Ambassadeurs Africains auprès des Nations Unies, en partenariat avec Universal Peace Federation, ont accueilli dignitaires, membres de la diaspora africaine et autres invités au Manhattan Center à New York le 25 mai 2018.

Sous le thème «Vaincre la corruption : une voie durable pour la transformation de l’Afrique», les messages de détermination et de courage n'ont pas gâché la célébration comprenant une copieuse sélection de saveurs culinaires nationales, des spectacles de danse et de musique et une soirée dansante pour terminer la fête.


L'attention a été portée sur la scène où huit représentants diplomatiques ont partagé leurs points de vue en soulignant les réalisations et défis auxquels l'Afrique est confrontée:

S.E. Mme Valentine Rugwabiza, Représentante permanente du Rwanda et Représentante du Président de l'Union africaine S.E. Le président Paul Kagame, mandaté par ses pairs pour diriger la réforme de l'Union, a souligné : «parce que les dirigeants africains veulent une Union Africaine adaptée à l'ambition contenue dans l'Agenda 2063, des réformes sont mises en œuvre; nous voyons les résultats. L'avenir est prometteur. Nous avons vu cette année le marché unique des transports aériens africains lancé en janvier à Addis-Abeba. Cette année encore, en mars, à Kigali, nous avons également vu la Zone de libre-échange du continent africain, qui a été signée et lancée par 44 pays et tous nos frères et sœurs s'y joignent. L'élan existant sur le continent est imparable. "


S.E. Le Professeur Tijjani Muhammad-Bande, Représentant permanent du Nigeria auprès des Nations Unies, Représentant du Champion du thème de l'année, le Président du Nigeria, a rappelé à l'auditoire le chemin parcouru par le continent: "Imaginez où était l'Afrique en 1963 et où nous sommes aujourd'hui. Pays dynamiques. Différents, mais unis dans plusieurs éléments clés. L'UA a montré ce qui est possible. L'Agenda 2063 montre que nous avons parcouru un long chemin». Il a ensuite rapidement mis l’accent sur son message principal: « mais nous avons des défis. Merci d'avoir fait de la lutte contre la corruption le thème de ce rassemblement. Il n'y a aucun moyen de réaliser notre ambition si nous ne nous attaquons pas à la corruption. Le président du Nigeria a montré sa détermination à lutter contre la corruption. Il est très important que les partenariats nous aident à récupérer des fonds. Les dirigeants africains savent très bien ce qu'est la corruption, c'est pourquoi ils ont promulgué une Convention au sein de l'UA et se sont battus pendant 10 ans pour veiller à ce que la Convention soit promulguée par tous. La lutte contre la corruption nous concerne tous. Les citoyens doivent être impliqués ; autrement, nous ne ferons aucun progrès. "


"Nous avons besoin de nuits comme celle-ci pour célébrer car pour l'Afrique, l'avenir est prometteur. L'économie est en croissance, les ressources naturelles sont abondantes, l'intégration se passe plus vite que jamais. Nous avons besoin de nuits comme celle-ci car nous avons beaucoup à apprendre de l'Afrique. En raison de la forte coopération entre le Secrétaire Général et le Président de l'Union Africaine, nous disposons de cadres concrets. J'espère apporter ma modeste contribution", a déclaré S.E. M. Miroslav Lajcak, Président de la 72e session de l'Assemblée générale.


En écho au président de l'AG, S.E. Mme Bience Gawanas, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies, Conseillère spéciale pour l'Afrique et Représentante du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré: "L'UA et l'ONU ont signé des cadres conjoints pour la paix et la sécurité, qui démontrent davantage notre engagement à travailler en partenariat pour relever les défis et les opportunités de grande envergure auxquels le continent est confronté. Depuis le début de son mandat, le Secrétaire Général Guterres a souligné son engagement à ce que la relation entre l'ONU et l'UA repose sur le respect mutuel, la solidarité, la complémentarité et l'interdépendance".


L'allocution principale fut le message du Président de la Commission de l'Union Africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, délivré par S.E. L'Ambassadrice Fatima Kyari Mohammed, Représentante permanente de la Mission Permanente d'Observation de l'Union africaine auprès des Nations Unies, nous rappelant que " Animés par l'idéal du Panafricanisme, tous les dirigeants africains de l'époque s’étaient retrouvés ici, à Addis Abéba, le 25 mai 1963, et avaient convenu, à l'unanimité, de créer l'OUA, lui assignant trois missions: (a) la libération des pays et peuples africains de la domination coloniale et de la discrimination raciale, (b) la réalisation de l'autosuffisance et la lutte contre le sous-développement, et (c) la promotion de l'intégration, de l'unité et de la solidarité africaines". Elle a repris: «la lutte contre la corruption, sous toutes ses formes, revêt une importance cruciale (...) La corruption ruine la vie de gens ordinaires, en même temps qu’elle sape leur confiance en leurs dirigeants et institutions publiques (...) J’en appelle à la responsabilité de chacun d'entre nous, dirigeants et Africains ordinaires de tous les horizons, afin que le fléau que constitue la corruption soit combattu avec détermination. S.E. L’Ambassadrice Fatima Kyari Mohammed a poursuivi en citant : «Les dirigeants africains ont déclaré le 11 juillet Journée africaine de lutte contre la corruption et l'année 2018 comme Année de lutte contre la corruption, sous le thème «Vaincre la corruption: une voie durable vers la transformation de l'Afrique». Lors de leur Sommet de janvier dernier, ils ont également adopté un Appel à l'action pour lutter contre la corruption et l'éradiquer ».


Mme Yamile Luque Rocha, épouse du Représentant Permanent du Cap-Vert auprès de l'ONU et Représentante du Groupe des Épouses des Ambassadeurs Africains auprès des Nations Unies – UNAASG, a prononcé un discours au nom du groupe: «Le Groupe des Épouses des Ambassadeurs Africains auprès des Nations Unies est fier de travailler en partenariat avec l’UA depuis 10 années consécutives pour célébrer la Journée de l'Afrique. En tant que groupe, nous nous tenons aux côtés de nos conjoints diplomatiquement occupés pour promouvoir et partager la connaissance de nos divers pays et représenter la femme africaine à New York. Collectivement, nous félicitons les Nations Unies d'avoir fait progresser l'égalité des sexes dans le monde entier ».


Un message de S.E. Lindiwe Nonceba Sisulu, Ministre des relations internationales et de la coopération de la République d'Afrique du Sud, a été prononcé par S.E. l’Ambassadeur Jerry Matthews Matjila: «La Journée de l'Afrique cette année coïncide avec la célébration du centenaire de Nelson Mandela. Le fils de l'Afrique. Alors que nous commémorons les 100 ans de sa vie, nous utiliserons l’héritage de combattant pour la liberté, la paix et le pardon qu'il nous a légué, afin d’atteindre l'avenir que nous recherchons en tant qu'Africains. Il est en effet humiliant que l'AG rende hommage à Nelson Mandela en convoquant le Sommet pour la paix de Nelson Mandela en marge de l'Assemblée Générale de septembre 2018. N’oublions pas l'héritage de Madiba. Je tiens également à dire combien nous sommes honorés en Afrique du Sud par le Sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba qui nous a honorés d'une candidature non permanente au Conseil de sécurité pour la période 2019-2020. "

6 views

AU RELATED LINKS

UN RELATED LINKS

SITEMAP

CONTACT US

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Flickr - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram

©2019 The Permanent Observer Mission of African Union to the United Nations.