Allocution sur le multilateralisme et le multilinguisme

Updated: Aug 10, 2018

ALLOCUTION DE S.E. AMBASSADEUR FATIMA KYARI MOHAMMED


Multilatéralisme, vitalité du multilinguisme et renouveau des partenariats : quelles contributions des espaces linguistiques et géographiques ?

Mesdames et Messieurs,

Avant tout, je souhaiterais féliciter l’Organisation de la Francophonie, l’Organisation Ibéro-américaine et la CPLP (Community of Portuguese-Speaking Countries) pour les efforts déployés afin d’organiser cet évènement, qui adresse un thème de grande importance pour les Etats Membres des Nations Unies, ici à New York, mais aussi et surtout pour l’Union Africaine au niveau continental.

Nos organisations ont très tôt souligné l’urgence que revêt la mise en œuvre effective, dans tous les domaines de travail, d’un multilinguisme fort et dynamique. Un multilinguisme qui reconnait la diversité et la vitalité de nos peuples, de nos cultures et de nos valeurs. Un multilinguisme qui promeut des partenariats solides et basés sur un humanisme sincère, en vue de réussir l’accès de nos populations à la paix, la sécurité et le développement.


Le multilinguisme a toujours été au cœur de la stratégie d’intégration, de développement, de paix et de sécurité de l’Union Africaine.

The African Union counts 55 Member States, four (4) official languages [Arabic, English, French and Portuguese], while Africa represents one of the greatest concentrations of linguistic diversity, with over 3000 known native languages. Our languages include Swahili, Hausa, Lingala and Zulu, among others.

The AU is driven by the sense of cultural and linguistic pride of its people, and has long understood the power that multilinguism holds: the power of knowledge and understanding. This vital role is inscribed in both the African Union Constitutive Act of 2000 and AU Agenda 2063 “The Africa We Want.”


C’est dans cet esprit d’un continent fort de son multilinguisme et de son multiculturalisme, que l’Union Africaine encourage la coopération multilatérale, notamment avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, la CPLP et l’Organisation Ibéro-américaine sur les questions d’intérêt commun. La contribution des espaces linguistiques et géographiques est tout simplement vitale pour mise en œuvre réussie de l’Agenda 2030 au niveau global et 2063 au niveau continental.

We are unfortunately aware that the most pressing challenges of our contemporary world are driven by religious and ethnic tensions, the changing nature of social injustices, economic inequalities, climate insecurity and poverty. The Chairperson of the African Union Commission, H.E. Moussa Faki Mahamat underlined during the Ndjamena High Level Retreat on “the Emerging World Order, Multilateralism and Africa” last October, the urgency to refocus our joint efforts to build stronger and more ambitious multilateral ties to address the root causes of these challenges.


Les objectifs pour la paix, la sécurité et le développement nécessitent une mobilisation et un partenariat interinstitutionnel plus robuste. En d’autres terme, un engagement qui apprécie les évolutions majeures tant au niveau internationales et régionales, qu’au niveau même de nos organisations. Il y a quelques semaines, le 27 avril 2018, le Président de la Commission, et Madame la Secrétaire générale de la Francophonie, Son Excellence Michaëlle Jean ici présente, reconnaissaient la nécessité de renforcer le cadre de notre partenariat afin de l’adapter aux priorités fixées par les stratégies pertinentes de l’Union Africaine et de l’Organisation internationale de la Francophonie.


L’Union Africaine continuera d’apporter son plein soutien aux valeurs du multilatéralisme et du multilinguisme afin d’instaurer des partenariats forts qui sont à la mesure de nos aspirations communes dans les domaines de :

  • La paix et de la sécurité ;

  • de la bonne gouvernance ;

  • de l’éducation, notamment pur un accès inclusif aux nouvelles technologies ;

  • pour lutter contre les changements climatiques

  • et enfin réaffirmer la diversité culturelle, clef de notre continent, afin d’assurer un épanouissement humain et un rapprochement multiculturel.

Ladies and Gentlemen,

I wish to end on a quote from Senegalese poet and politician, Leopold Sedar Senghor, who once said that “The civilization of the twentieth century cannot be universal except by being a dynamic synthesis of all the cultural values of all civilizations.”

Building on his wisdom, I may share that the world of the twenty-first century cannot be in line with the aspirations for peace, stability and sustainable development, except by being a synthesis of multilateralism – a multilateralism driven by the full diversity of our societies and by coherent partnerships.


Je vous remercie.

10 views

Recent Posts

See All

AU RELATED LINKS

UN RELATED LINKS

SITEMAP

CONTACT US

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Flickr - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram

©2019 The Permanent Observer Mission of African Union to the United Nations.